Lens @4

Je reviens sur l’article « Lens @1 » d’isabelle.
Je trouve toujours très amusant comment on ne mélange pas les sexes dans les toilettes, les vestiaires, les chambres, etc., afin de préserver l’intimité de chacun des sexes et surtout, c’est une hypothèse, protéger les femmes de l’appétit sexuel des hommes. Amusant quand une lesbienne rôde…
Lors de la visite en groupe d’un parc près de San Francisco, le chauffeur nous a fait faire une halte pour admirer une cascade. Une jeune femme en a profité pour se changer au fond du car, le chauffeur empêchant quiconque de rentrer. Mon amie s’est approchée ; elle voulait prendre quelque chose dans son sac. Le chauffeur l’a laissé passer, avec une phrase qui disait « Puisque vous êtes une femme, il n’y a pas de danger ». S’il avait su !

1 réflexion sur « Lens @4 »

  1. Isabelle

    Peut-être le savait-il ! A San Francisco, il était bien placé pour l’imaginer. Sa phrase pourrait être un hommage à la tendresse féminine contre la brutalité virile des mâles. Il aurait ainsi troqué le préjugé de l’hétérosexualité contre celui de la féminité, pas plus juste ou pertinent que le premier.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.