Année @1

Une grande partie de notre vie sociale, notamment professionnelle, est rythmée par des marronniers dignes des grands hebdos de société français (pardon des news magazines). De juin à septembre, il y a les vacances, puis en décembre et janvier, il y a les fêtes.
Les pics d’activité dans ce contexte sont vers les 23/24 décembre, puis vers les 30/31 et enfin début janvier (à prolonger en fonction de la croisée des collègues sur le site). Les rituels « Joyeux Noël », « Bon réveillon », « Bonnes fêtes » trouvent leur répondant dans « Tu as passé de bonnes fêtes ? ». Je participe aussi régulièrement à ces échanges et lance ces appels au champagne, cotillons, etc. Pourtant, le plus souvent (et de plus en plus au fil des années), mes « réveillons » sont des soirées tranquilles chez moi sans rien de particulier, entre deux jours de travail (oui, oui, certains travaillent les 25 décembre et 1er janvier, je suis volontaire tant il y a peu de personnes pour s’y coller, d’autant que j’apprécie alors l’ambiance calme qui règne…). D’ailleurs, je connais de plus en plus de gens qui ne fêtent ni l’un ni l’autre ou seulement l’un des deux « événements ».
Du coup, il arrive de se souhaiter mutuellement de bonnes fêtes, un bon réveillon et tout et tout avant de se rendre compte que nous ne prévoyons ni l’un ni l’autre de célébrer la naissance de Jésus, le succès commercial de tel objet technologique ou le passage à une nouvelle année.
C’est vrai que parfois cela devient automatique et peu chaleureux, voire que certains ne supportent pas qu’on leur souhaite quoi que ce soit et se rebelle contre le principe.
Au moins, tout le monde est à la même enseigne, non ? Certes, le calendrier grégorien n’est pas le seul, mais est utilisé dans la majeure partie du monde. En Hétéronomie, la globalisation des échanges a induit une normativité et nous passons le cap au même moment et sans distingo hétéro/homo. Alors : très bonne année à tous !

2 réflexions sur « Année @1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.