Paris @3

Le Parisien du 7 décembre 2010 se fait l’écho de l’opposition des riverains à l’installation d’une discothèque gay dans une rue du Marais. Je n’ai pas de position sur la question ; je ne connais pas le dossier. Par contre, je ne peux résister à commenter la manière dont l’un des opposants cherche à rendre légitime sa propre position : « Et que l’on nous accuse pas d’homophobie ! (…) Je suis gay, fêtard, je vais dans toutes les boîtes de nuit de Paris et d’Europe. Simplement, j’ai aussi besoin de dormir la nuit, surtout quand je travaille le lendemain. »
On pourrait discuter de l’assertion « je suis gay = je ne suis pas homophobe » mais c’est plutôt la suite qui m’intéresse et qui revient à dire « C’est bien la fête mais, pas chez moi ! » La proposition est éculée, tant on partage l’idée qu’il faut des prisons mais pas dans la rue d’à côté, des éoliennes mais pas sur la colline d’en face, des bars avec terrasse mais pas sous nos fenêtres et des jeunes pour payer nos retraites mais pas dans nos cages d’escalier.
C’est ainsi que de plus en plus de personnes aspirent au cloisonnement de nos villes par type d’activités : les lieux où l’on dort, ceux où l’on travaille, ceux où l’on se détend, ceux où l’on fait ses commissions… Mais n’est-ce pas justement ce que nous ont proposé les urbanistes des années 50 et 60 avec leurs cités-dortoirs, leurs « centres comm », leurs « cité-ciné » et leurs quartiers d’affaires ?
Et moi qui rêve d’une ville où, dans le même quartier, on peut dormir, travailler, faire ses courses et se détendre, en circulant à pied… Et que l’on ne m’accuse pas de défendre les fauteurs de bruits ! Je suis lesbienne, casanière et je ne voyage jamais sans mon tricot.

1 commentaire pour Paris @3

  • Isabelle

    Les Américains ont inventé un acronyme pour désigner ce type de comportement : Nymby pour « not in my back yard », c’est-à-dire pas dans mon arrière cour. Il n’y a pas encore de traduction pour le mot, mais le comportement est, lui, bien implanté en France.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>