Noël @1

De passage à Avignon début décembre, je découvre que la mairie héberge dans son hall une crèche assez monumentale constituée de dizaines de santons dont, tout au fond, sur la colline, l’étable qui attend son Petit Jésus.
Je m’en émeus auprès de ma maman qui m’accompagne. On vérifie qu’il s’agit bien d’une crèche et non d’une simple exposition de santons. Une dame se mêle à notre conversation et parle de « tradition ». Je réponds « laïcité » ; cela semble lui échapper. C’est Noël, quand même… Et c’est si joli, cette exposition !
Noël. La Nativité. Mes dictionnaires sont catégoriques : une crèche, c’est bien une représentation de l’étable où Jésus est né. Dans le hall d’une mairie. De quand date déjà, en France, la séparation de l’Église et de l’État ? Peut-être faudrait-il le rappeler à madame la maire d’Avignon ?
N’hésitez pas ! Voici ce que, pour ma part, je lui ai écrit.

Madame la maire,
Je me permets de vous témoigner ma surprise à la découverte d’une crèche dans les murs de votre mairie. Celle-ci serait-elle devenue la succursale des églises chrétiennes au point d’héberger cette représentation de la Nativité qui pourtant s’éloigne de l’idéal laïque voté par les députés de France un certain 9 décembre 1905 ? Comment pouvez-vous, avec cet autel à vos pieds, accueillir en votre hôtel de ville toutes celles et ceux qui font la richesse de votre cité, toutes religions confondues.
Je vous dispense de l’argument de la tradition et de la défense du patrimoine, votre belle ville disposant de suffisamment de belles chapelles et autres lieux saints pour accueillir une telle exposition !
Bien cordialement
Cy Jung, écrivaine.

7 réflexions sur « Noël @1 »

  1. Cécyle Auteur de l’article

    Une brève du Parisien du 7 décembre 2010 indique que « Le tribunal administratif d’Amiens vient d’interdire l’installation d’une crèche de Noël sur la place du village de Montiers (Oise) au nom du principe de la séparation de l’Église et de l’État (…). »
    Voici la dépêche AFP reprise par La Croix… devenu invalide.
    Et je ne résiste pas à vous donner ce lien vers le contre-argumentaire du Front National.

    Répondre
    1. Cécyle Auteur de l’article

      Cette année, dans les panneaux municipaux, une affiche invite les Avignonais à « se joindre à des processions » qui partent des trois églises de la ville.
      Le second effet « Piss Christ » ?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.