Chouette ! @1

J’ai malencontreusement raté le Nobel de littérature il y a quelques jours — j’y songe depuis qu’un écrivain chinois vivant dans un HLM* du 13e arrondissement l’a eu ; j’habite le 14e, dans un HLM itou, alors… —, mais Virginie Despentes vient de prendre ma revanche en recevant le prix Renaudot pour Apocalypse bébé.
Je ne l’ai pas encore lu — j’attends qu’il soit disponible en occasion ; faute de Nobel et de Renaudot, je suis assez pauvre — mais Mireille m’en a dit du bien, ce qui me suffit à penser que c’est un livre pour le moins intéressant. « Il est le pendant romanesque de King Kong Théorie », m’a-t-elle dit. Autre bel argument !
Mais quoi qu’il en soit de la qualité du livre, je suis vraiment heureuse de ce prix, car il salue le travail d’une femme qui pense contre l’ordre établi. Et je suis fière de cela, fière d’elle, fière de nous, chaque fois que nous faisons la nique** à l’hétéronomie.

* Si vous vous interrogez sur le genre de « HLM », ma réponse est ici.

** Pas plus que « pique-nique », « faire la nique » n’a pas de rapport avec le verbe « niquer » ; il viendrait de l’allemand « nicken » (faire un signe de la tête) ou du hollandais, du danois au sens de « malice » et signifie « faire un signe de mépris ». Le Littré parle aussi de « branler la tête »… qui ne signifie pas ce que vous croyez, hétérobsédés que vous êtes !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>