Pédé ! @1

Retour sur la manifestation du 4 septembre 2010…
On sait que « pédé » fait partie, avec « con » et « salope » sans doute, des injures les plus usitées. Je ne devrais pas l’utiliser, mais comment faire autrement face à un ministre qui, en conclusion de son commentaire d’usage sur la mobilisation lors de la manifestation contre la politique sécuritaire du gouvernement ajoute « C’est, sans aucun doute, une déception pour leurs organisateurs ».
Mais de quoi se mêle monsieur le ministre de l’Intérieur ? Il ne lui suffit donc pas de mener une politique xénophobe et attentatoires aux libertés, de minimiser la mobilisation pour la défense des valeurs de la République, il faut en plus qu’il s’invite dans ma conscience pour énoncer mes soi-disant sentiments et analyses à l’égard de cette manifestation. Mais je vous p… à la r… monsieur le ministre ! Ma pensée m’appartient et vous pouvez ré-inventer toute la coercition que vous voulez, ma conscience, vous ne l’aurez jamais. Non mais. E… !
Oh ! que c’est bon, de pratiquer l’injure. Je sens qu’Isabelle ne vas pas être d’accord avec ça. Tant pis, je l’ose même si c’est stérile et que cela entretient l’idée que les pédés, en serait, de sacrés pédés ! Tant pis. Il n’ont qu’à pas être pédé, après tout. Qui ? Les autres car l’l’Hétéronomie a besoin du ministre, on l’aura compris. C’est un souci, je trouve, de penser un monde de pédés sans pédés. J’y reviendrai.

2 réflexions sur « Pédé ! @1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.