Solitude @2

Il y a dans le célibat une grande autonomie et indépendance, que beaucoup de gens en couple envient parfois, mais la différence sociale est pesante. De plus, on a trop tendance, comme là, à opposer solitude et couple. Ne pourrait-on pas pouvoir vivre une relation sans pour autant être « dans » une relation ?
En effet, souvent, je comprends que des couples sont encore debout par peur de la solitude, sans tenir par des raisons plus essentielles. Sans rencontrer quelqu’un qui donne vraiment envie de se lancer dans un « truc » (vie ? relation ? aventure ? déjà plusieurs manières de nommer et souvent de vivre) à deux, est-on condamné au célibat ? Je ne parle pas que de sexe, mais même là, ce n’est pas si facile…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.